23 janvier 2023

Chaîner pour être toujours prêt

Quand décide-t-on de chaîner? Certainement pas lorsque l’alarme sonne. Quand tombent les premiers flocons? Pas forcément non plus. Mais plutôt quand on constate que la neige commence à tenir sur les routes.

Notre véhicule échelle, à gauche, et notre tonne-pompe, ont été chaînés.

Le premier véhicule qui doit être chaîné est l’échelle automobile, basée à Morges. C’est une obligation pour ce véhicule très spécifique. C’est le seul pour l’entier de notre secteur et il peut également être appelé en renfort pour une intervention sur un secteur voisin. Ce travail est effectué en journée par un de nos permanents.

Pour les autres casernes, selon la quantité de neige qui tombe durant la journée, le chaînage est géré par nos volontaires.

De nuit, sur tout notre secteur, ce travail est géré par nos volontaires des équipes matériels. Si de la neige est annoncée, ils mettent le réveil au milieu de la nuit pour observer si les prévisions correspondent à la réalité. Si nécessaire, un coup de fil est passé pour réveiller les collègues. Chacun se rend en caserne pour installer les chaînes.

Derrière la roue au premier plan, on devine les cales nécessaires pour poser les chaînes.

Certains de nos véhicules sont équipés de chaînes trak, installées très rapidement. Pour d’autres, plus d’une demi-heure est nécessaire. En effet, pour certains de nos plus gros véhicules, il faut reculer l’engin sur des cales afin de pouvoir chaîner les pneus. Ensuite aller rouler quelques centaines de mètres afin de pouvoir terminer de tendre les chaînes.

Un travail fastidieux pour, souvent, enlever les chaînes sans en avoir eu besoin. Les déneigeurs et rayons du soleil ayant fait leur travail. Mais être toujours prêt est primordial pour venir au secours de la population.

Autres articles

News

Nos trucs et tocs

Au fil des ans, certains de nos sapeurs ont remarqué avoir développé de bonnes habitudes, tout comme ce qu’on nommera des tocs. Petit florilège.

Lire la suite
News

Une bise à sortir la tronçonneuse

Ce n’est pas un secret: ce dernier week-end de février 2023, les vents étaient tempétueux, particulièrement dimanche. Avec pour conséquences d’avoir généré plus de 235 interventions sur le canton de Vaud. Pour notre SDIS, nous avons été essentiellement sollicités dimanche entre 11h30 et 22h. Il s’agissait principalement de sécuriser des

Lire la suite