9 novembre 2022

Sauvetage d’animaux

Notre mission principale est le sauvetage des personnes. Suivie, dans l’ordre, par les animaux, l’environnement et les biens matériels. Les alarmes concernant les animaux nous offrent parfois des moments insolites. Florilège.

Au SIS Morget, nous comptons des interventions pour des chats, des chiens, des bovins, des serpents, mais aussi des oiseaux et un… écureuil!

Oui, vous avez bien lu et ce n’est pas notre poisson d’avril. Un jour, une dame promenait son écureuil équipé d’un harnais lorsque celui-ci s’est détaché. Ni une, ni deux, l’animal est monté dans l’arbre le plus proche. Arrivés sur place, nos sapeurs ont tenté de le récupérer alors que le rongeur grimpeur se trouvait sur une branche surplombant le lac. « Au pire, il tombe à l’eau et on le récupère avec l’épuisette », se sont dit nos vaillants volontaires. Malin qu’il était, l’amateur de noisettes a pris la poudre d’escampette, direction la forêt et la liberté.

Des animaux domestiques…

Le chat qui n’ose plus redescendre de l’arbre reste un classique. Mais le bovin qui chute dans la fosse à purin, le chien embourbé dans une rivière ou coincé sur un toit sont d’autres des interventions qui nous sont arrivées.

…aux sauvages

Celles concernant les oiseaux ne sont pas rares. Souvent ce sont les jeunes qui tombent dans une conduite de ventilation, restent bloqués dans une chéneau ou sont pris dans un filet de protection pour les chats. Une fois l’oiseau sorti de son mauvais pas, s’il est blessé nous le déposons à la Vaux-Lierre d’Etoy ou nous le libérons après avoir consulté des spécialistes de l’avifaune.

Enfin, relevons celles concernant les serpents. Il s’agit principalement du cas de figure d’une personne qui a vu un serpent, au bord du lac par exemple, alors que l’animal est tout simplement dans son environnement naturel. D’autres fois, comme pour la couleuvre à collier sur la photo, celle-ci c’était installée dans le garde-manger d’une famille.

Lorsqu’il s’agit d’un animal domestique, l’intervention est facturée au propriétaire de l’animal. Pour les animaux sauvages, nous faisons appel à un spécialiste afin de savoir si on peut et où le relâcher.

Autres articles

OlivierHenny
News

Changements pour 2023

Nouvelle année rime souvent avec de nouveaux responsables au sein de notre service de secours. Le plus grand changement est certainement celui qui s’est opéré à la tête de l’OI Senoge-Arenaz…

Lire la suite