28 septembre 2022

Un logement calciné à Buchillon

Alarmé pour un feu de combles à Buchillon, lundi 26 septembre 2022, c’est à un feu d’appartement, avec notamment une chaleur intense, que nous avons fait face.

« Ce fut une intervention compliquée, car il y avait une grosse charge thermique », explique notre commandant, Major Thierry Charrey. En arrivant sur place, les porteurs d’appareil respiratoire sont entrés dans le logement concerné. Mais face à l’épaisse et dense fumée qui rendait la visibilité nulle, couplée à une température très élevée, ils ont opté pour un autre procédé.

Ils sont ressortis du logement afin que, depuis l’échelle automobile et une échelle à coulisse sur la face arrière du bâtiment, leurs collègues puissent briser les fenêtres et permettre à la fumée et à la chaleur de sortir.

Ce qui a été suivi par une attaque transitoire – soit « d’assommer le feu » depuis l’extérieur. Ensuite les porteurs d’appareil respiratoire ont pu entrer à nouveau et continuer l’extinction de l’intérieur. Environ 1 heure après l’alarme, le feu était maîtrisé. S’en est suivi un gros travail de démontage et d’inspection, notamment avec la caméra thermique, pour éliminer toute présence de foyers restants. Au final, si le logement est calciné, la toiture a pu être préservée, ainsi que les autres logements du bâtiment.

Cette intervention a nécessité l’engagement de plus de 30 sapeurs-pompiers provenant de nos casernes de Saint-Prex et de Morges, mais aussi du SDIS Etraz Région et du SDIS Lausanne-Epalinges. La Police Région Morges, la Gendarmerie, l’inspecteur de permanence de l’ECA et des membres de la Municipalité de Buchillon étaient aussi sur place. Côté véhicules, il y avait trois tonnes-pompes, un véhicule modulaire, deux échelles automobiles, le poste de commandement et le drone. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incendie.

Autres articles

News

Sauvetage d’animaux

Au SIS Morget, nous comptons des interventions pour des chats, des chiens, des bovins, des serpents, mais aussi des oiseaux et un… écureuil!…

Lire la suite